Comment chasser le cafard hivernal en sortant dehors

Comme les grizzlis, les canadiens sont reconnus pour hiberner dans des tanières (soit des tanières d’homme). À la différence des grizzlis, ce temps d’inactivité ne dure pas tout l’hiver. 

L’hibernation humaine peut toutefois durer plus longtemps qu’elle ne le devrait. Parlez-en à Nathan Grundy. Il y a deux ans, cet employé de bureau dans la trentaine s’est barricadé dans son appartement de Toronto pendant trois jours lorsque son cafard hivernal s’est empiré. Il était tellement à plat qu’il ne voulait voir personne, ni ses amis et sa famille en plus d’avoir été incapable de travailler pendant un mois. Heureusement, Nathan a été capable de s’en sortir — lisez toute l’histoire ici — avec ces conseils faciles que tout gars peut suivre pour combattre le cafard hivernal :

Petites victoires…pour l’emporter!

Chaque matin, Nathan écrit trois « petites victoires » qu’il veut accomplir dans la journée, que ce soit au travail ou dans ses temps libres. « Avant, mes listes de choses à faire étaient décourageantes parce qu’elles contenaient trop de choses à faire. Je réalisais quelques trucs, mais je finissais toujours par éprouver un sentiment d’échec. Maintenant, je maintiens ma liste quotidienne à pas plus de trois choses. Le fait de remporter ces petites victoires signifie que ma journée a été un succès. Toute chose que je réalise au-delà de cela est une prime ou je peux utiliser le temps qui reste pour faire quelque chose que j’aime. »

Et si cela signifie se retirer dans sa tanière d’homme, et bien c’est ainsi!

D’autres petites victoires peuvent aussi signifier de gros accomplissements. Changer les frites pour une salade au dîner et prendre les escaliers au lieu de l’ascenseur au travail, cela peut vous aider à perdre du poids et à vous tenir en forme. Prendre des respirations profondes, et boire plus d’eau peut vous aider à arrêter de fumer. Couper le café l’après-midi peut vous aider à mieux dormir. Commencez avec une petite victoire et en prenant l’habitude de le faire, de gros avantages risquent de s’en suivre.

Donnez le ton

Comme plusieurs gars, « la première chose que je dois faire le matin, c’est de sortir le chien, » ajoute Nathan. « C’est de l’air frais et du mouvement, de même que l’excitation de Winnie, ça commence la journée sur une note positive. C’est contagieux. Vous rencontrez des gens en chemin et ensemble, vous avez le plaisir d’apprécier l’enthousiasme canin. »

Que ce soit en promenant Winnie ou en se rendant au gym tôt le matin, Nathan se sert de ces exercices matinaux pour commencer sa journée du bon pied. « La circulation du sang fait du bien, ce qui vous fait sentir bien quand vous vous rendez au travail, puis les ondes positives font boule de neige. »

Vous ne pensez pas avoir assez de temps pour faire un peu d’exercice dans votre horaire chargé du matin? Détrompez-vous! Que ce soit de pelleter la neige ou d’amener les enfants à l’école en marchant, l’exercice peut prendre diverses formes pratiques. Marcher d’un bon pas durant 30 minutes est une vraie forme d’exercice, cela permet de brûler environ 250 calories et les gars qui parcourent à pied cinq pâtés de maisons par jour réduisent leur risque de crise cardiaque de 25 pour cent. Et sur la même note…

Le chien est le meilleur ami de l’homme

C’est vrai : Rover peut aider bien plus qu’avec d’adorables vidéos sur YouTube. Des recherches suggèrent qu’à comparer aux gens n’ayant pas de chiens, la fréquence cardiaque et la pression sanguine des propriétaires de chiens sont plus stables, et se modèrent plus rapidement au cours des périodes de stress. Cela permet de réduire les effets négatifs du stress dans l’esprit et le corps.

Une nouvelle étude britannique suggère aussi que d’avoir un chien peut influencer de façon significative la quantité d’exercice que les gens font. Les propriétaires de chiens qui ont participé étaient environ quatre fois plus susceptibles que les autres personnes à marcher pendant au moins 150 minutes par semaine. En fait, les propriétaires de chiens ont passé près de 300 minutes chaque semaine à promener leurs chiens, ce qui représentait près de 200 minutes de marche de plus que les personnes sans chiens.

Le meilleur ami de l’homme en effet!

Arrêtez-vous aux choses positives

« Pourquoi gaspiller de l’énergie sur les choses négatives? » demande Nathan. Au lieu de cela, il suggère de se concentrer sur les choses positives dans votre vie : vos amis, votre famille, des films, de la musique, des sports, des activités que vous aimez et bien sûr vos compagnons à quatre pattes.

Qu’est-ce que vous aimez le plus de l’hiver? Partagez votre rituel de journée de neige dans les commentaires ci-dessous!

About the Author

Adam Bisby

Adam Bisby

Adam Bisby est un journaliste à la pige établi à Toronto et père de deux enfants. Seshistoires primées ont paru dans les journaux Globe and Mail, Toronto Star et National Post, dans des magazines comme Explorer, Reader’s Digest, International Traveller et Canadian Family, ainsi que sur des sites Web dont MSN.com et changepastrop.ca.

Comments