Les ronflements sont-ils le signe d’un problème?

« Se coucher tôt et se lever tôt procure santé, fortune et sagesse. »

Cette citation de Benjamin Franklin est l’une des plus populaires, et pour de bonnes raisons. Le sommeil est essentiel pour nous, hommes canadiens fiers d’être en santé.

Bien respirer est particulièrement important pour avoir une bonne nuit de sommeil. La plupart des hommes ne voient pas le fait de ronfler comme un problème. C’est naturel, non? Mais le son bien « naturel » produit quand vous dormez peut être un symptôme d’une maladie appelée « syndrome d’apnées obstructives du sommeil ».

Heureusement, il y a plusieurs gestes que vous pouvez poser pour régulariser votre respiration la nuit, mais d’abord, voici le pedigree de l’apnée du sommeil :

Qu’est-ce que l’apnée du sommeil?

Le mot grec « apnea » signifie « sans respirer ». L’apnée du sommeil se produit quand votre langue et votre gorge se détendent de manière à bloquer les voies respiratoires. 1 homme sur 20 (un chiffre qui surprend) souffre d’apnée du sommeil, dont les complications incluent l’hypertension, les maladies du cœur, les accidents vasculaires cérébraux et le dysfonctionnement érectile (oups!).

Causes et symptômes

Rien en particulier ne déclenche l’apnée du sommeil, mais le risque est plus élevé chez les hommes de plus de 40 ans qui présentent un surplus de poids. Les ronflements bruyants en sont le symptôme principal, ils sont parfois si bruyants que la personne qui dort à vos côtés est projetée hors du lit! Vous pourriez souffrir d’apnée du sommeil si vous vous sentez souvent fatigué, si vous vous levez plusieurs fois durant la nuit pour uriner ou si vous vous réveillez plus souvent qu’à votre tour avec la bouche sèche ou un mal de tête. Cliquez ici pour connaître les signes de l’apnée du sommeil. Un faible taux de testostérone est souvent associé à l’apnée du sommeil et les patients souffrant d’apnée du sommeil devraient passer des tests pour déterminer si leur taux de testostérone est faible.

Que faire

Si vous pensez que vous souffrez d’apnée du sommeil, assurez-vous de consulter un médecin pour un examen. Voici quelques trucs faciles à intégrer dans votre routine actuelle pour éviter de développer l’apnée du sommeil :

 

  1. Évitez l’alcool au moins deux heures avant d’aller vous coucher.
  2. N’utilisez des somnifères qu’avec l’accord de votre médecin, ils peuvent détendre les muscles de votre gorge et ralentir votre respiration plus que la normale.
  3. Arrêtez de fumer. Découvrez les cinq signes qui montrent que vous êtes prêt à arrêter de fumer.
  4. Faites de l’exercice! Marchez lorsque vous parlez au téléphone, prenez les escaliers au lieu de l’ascenseur ou descendez de l’autobus quelques coins de rue avant votre arrêt. Les exercices combinant les marches rapides et l’entraînement avec poids peuvent aider à réduire la sévérité de l’apnée du sommeil.

Sources :

Obstructive Sleep Apnea. Consulté le 16 août 2015. http://www.mayoclinic.org/diseases-conditions/obstructive-sleep-apnea/basics/symptoms/con-20027941

American Sleep Apnea Association, Sleep Apnea Basics. Consulté le 16 août 2015. http://www.sleepapnea.org/learn/sleep-apn

Sleep Apnea, Agence de la santé publique du Canada. Consulté le 14 octobre 2015. http://www.phac-aspc.gc.ca/cd-mc/sleepapnea-apneesommeil/index-eng.php

Comments