Être en bonne santé sans s’inquiéter — une petite étape à la fois

 

L’humoriste canadien partage sa transition d’un père inquiet vers un homme déterminé à faire des changements réalisables à son style de vie.

Pour beaucoup de Canadiens, ces propos de Toby Hargrave sont hilarants en raison de leur véracité : « J’en suis à un âge où j’ai parfois mal à certains endroits sans même savoir pourquoi. Si à 20 ans on arrive au boulot en boitant, c’est accompagné d’une aventure épique pour expliquer son état. Aujourd’hui, j’arrive en boitant et on me demande ce qui s’est passé. Je réponds “j’en ai aucune idée!” »

À 44 ans, Toby se décrit lui-même comme un homme « spectaculairement ordinaire ». L’acteur et humoriste, qui vit avec sa jeune famille dans le district de Sunshine Coast en Colombie-Britannique, pèse 120 kilos et mesure 1,83 m. Il a passé la majeure partie de sa vie adulte à boire de l’alcool presque tous les jours et c’est principalement lui qui cuisine à la maison. Avec des plats réconfortants comme les côtes levées, les rôtis et les pierogis parmi ses préférés, compter ses calories ne lui a jamais traversé l’esprit. Avec une famille à nourrir et une carrière à mener, l’exercice est souvent relégué aux oubliettes.

Après la naissance de son deuxième enfant il y a environ un an, Toby a commencé à s’inquiéter de sa santé (ou pour sa santé). C’est à ce moment qu’il a contacté la Fondation pour la santé des hommes au Canada (FSHC) — l’organisme derrière ce blogue — pour participer au documentaire présenté en haut de cette page. Son objectif? Apprendre à être plus en santé et à perdre du poids une petite étape à la fois.

Toby Hargrave dans son garage en train de penser

étape 1 : utiliser l’outil Pour ma santé

Avant de se préoccuper de sa santé, Toby souffrait selon lui d’un « problème de paresse non diagnostiquée » qui l’empêchait d’en apprendre plus sur son état de santé et sur la façon de l’améliorer. Sa première démarche a donc été d’évaluer sa santé à l’aide de l’outil Pour ma santé de la FSHC. Le questionnaire en ligne gratuit pose 18 questions sur les antécédents médicaux et le style de vie, puis il évalue le risque de développer huit des problèmes de santé les plus communs chez les hommes canadiens.

« Cette première étape n’a pas été si difficile », explique Toby après avoir utilisé l’outil Pour ma santé. Après avoir découvert quelques signaux d’alarme, mais aucun danger imminent, il est passé à la deuxième étape…

Toby Hargrave près de la plage debout sur un tronc

étape 2 : consulter son médecin

Toby a ensuite consulté Dr Robert Menzies, un médecin de famille basé à Vancouver. Pour son rendez-vous avec le Dr Menzies, Toby s’était déjà soumis à une batterie de tests médicaux courants et il a été manifestement soulagé quand il a appris que son bilan de santé était positif. « Il est libérateur d’avoir toutes ces informations qu’on doit connaître, explique Toby. Je ne dis pas que je n’ai pas à m’inquiéter pour ma santé, mais en ce moment, je n’ai pas peur que mon foie soit sur le point de me lâcher. Je n’ai pas peur de commencer à développer du diabète de type 2 la semaine prochaine. »

Dr Menzies lui a cependant fait quelques suggestions importantes. « Nous essayons d’encourager les hommes adultes à ne pas boire plus de deux consommations d’alcool par jour », explique-t-il. Toby lui répond en rigolant, mais le message est clair : consommer moins d’alcool, même si c’est juste un peu moins chaque jour, peut avoir de grands bienfaits pour la santé.

L’omnipraticien explique que perdre quelques kilos améliorerait aussi la santé de Toby et il ajoute : « l’idée générale est de rester en forme et actif et de faire attention à son alimentation. En le faisant, on réussit habituellement à perdre des kilos. Il n’est pas question de faire de grands changements, il suffit de quelques petits changements par-ci par-là. »

Quels genres de petits changements? Visionnez la vidéo, ou continuez votre lecture…

étape 3 : repenser le supermarché

Toby se rend dans un supermarché local avec Ned Bell, chef cuisinier de l’aquarium de Vancouver. Ned éloigne Toby de sa section préférée de l’épicerie — celle de la viande rouge — pour le guider vers celle des produits de la mer. « Nous avons cette idée que les repas doivent être copieux, mais je préférerais que tu optes pour la qualité », explique Ned en encourageant Toby à essayer du poisson, plus sain, au lieu d’un steak massif. S’il veut manger plus, ajoute Ned, il peut manger autant de fruits et de légumes qu’il le souhaite!

Alors qu’au début il se montrait sceptique, Toby a réalisé qu’il faisait probablement bien les choses quand sa fille de quatre ans lui a demandé une deuxième portion d’asperges. Depuis ce temps, il a « redécouvert les salades » et il prépare des repas qui intègrent des ingrédients comme du pain pita, un peu de fromage feta, des tomates, des olives et du poulet. « Après avoir fini de manger, on n’a pas l’impression d’avoir avalé une boule de quilles », lance-t-il à la blague. Il a aussi réduit sa consommation d’alcool, comme le lui a suggéré le Dr Menzies, et il a remplacé les boissons gazeuses sucrées par de l’eau.

Toby Hargrave faire du vélo avec un chien

étape 4 : faire de l’exercice

Les caméras suivent Toby jusqu’à un restaurant de barbecue, où il rejoint deux amis. Ils discutent de leurs efforts pour vivre plus sainement et Toby explique que ce qui a eu l’effet d’une bombe avec son bilan de santé est « qu’il n’y a eu aucune nouvelle qui a fait l’effet d’une bombe ».

Lorsque la conversation se tourne vers l’exercice, Toby avoue qu’il n’en fait pas beaucoup. C’est alors qu’il reçoit une proposition : est-ce qu’il voudrait se joindre à un de ses amis pour une course au parc?

Voyez comment ça s’est passé et découvrez plus d’étapes faciles pour vous mettre en forme en regardant la vidéo.

Photographie par: Ken Cheng / kenchengphotography.com

Comments