Comment offrir une pause bien méritée à votre foie pendant les Fêtes

Devinez qui travaille encore plus dur que le père Noël pendant les Fêtes? Bon, votre foie n’est peut-être pas un homme (ni même un elfe), mais il dispute certainement la première place du podium à ce cher Saint Nicolas.

Le père Noël a de nombreux cadeaux à livrer, cela ne fait aucun doute, mais votre foie ne cesse jamais d’accomplir les plus de 500 fonctions vitales qui vous sont indispensables si vous souhaitez rester en vie. Transformation des nutriments en énergie, élimination des toxines dans le sang, contrôle des taux d’hormones et de cholestérol, et plus encore – votre foie travaille comme une véritable bête de somme, 24 h sur 24. Le père Noël, lui, ne se préoccupe que d’une seule grosse soirée, avant de disparaître à nouveau pour des mois!

Il va sans dire que votre foie devra travailler encore plus fort pendant les Fêtes si vous avez l’habitude de boire plus d’alcool et de consommer plus de sels, de gras et de sucres qu’à l’habitude. En plus d’entraîner des gueules de bois et des ballonnements qui feront paraître le père Noël bien mince cette année, le stress supplémentaire imposé à votre foie pourrait avoir de graves répercussions sur votre santé. C’est pourquoi il est si important de connaître les facteurs de risques pour le foie, et de lui offrir une pause bien méritée lorsqu’il en a besoin. Voici donc cinq façons de montrer à votre foie tout le respect qu’il mérite, en plus de quelques conseils faciles à suivre pour passer à l’action :

Réduisez votre consommation d’alcool

Votre foie est déjà bien occupé, et c’est pourquoi il ne peut supporter qu’une certaine quantité d’alcool à la fois. Un verre de lait de poule au rhum? Bien sûr! Une seconde tasse? Ce sont les vacances, alors pourquoi pas! Malheureusement, boire plus que ces deux consommations en une soirée, ou boire plusieurs verres par jour, tous les jours, force votre foie à faire des heures supplémentaires. Cela peut entraîner une destruction des cellules hépatiques et une accumulation de dépôts adipeux qui, s’ils ne sont pas contrôlés, peuvent déboucher sur une situation bien pire encore. Enfin, n’oubliez pas que tous les types d’alcool ont les mêmes répercussions néfastes sur la santé de votre foie. Une bouteille de bière, un verre de vin ou une gorgée de scotch ont tous les mêmes effets, qu’ils soient mélangés ou bus purs. Ce qu’il faut retenir ici : boire avec modération permet de profiter d’un foie en santé.

Ne mélangez jamais l’alcool et les médicaments

Difficile d’être plus directs : le mélange d’alcool et d’analgésiques en vente libre, par exemple, peut se traduire par une insuffisance hépatique. Si vous souffrez d’une grippe d’homme et devez prendre des décongestionnants, veillez à vous tenir loin du bar du salon. En cas de doutes, ne prenez pas de risques avant d’en avoir discuté avec votre médecin.

Astuces pour réduire votre consommation d’alcool pendant les Fêtes

Optez pour de différents verres : Des études ont démontré que les gens ont tendance à verser moins de vin dans les verres posés sur la table, et moins encore dans les verres étroits plutôt que dans les verres larges. De même, les verres à bière gradués et à côtés droits ralentissent la vitesse à laquelle vous buvez.

Préférez les verres à demi pleins : Encore une fois, des études ont montré que le fait de remplir les verres à moitié entraîne une réduction significative de la consommation d’alcool.

Tenez-vous loin des soirées bien arrosées : Les fêtes de fin d’année et les virées en ville entraînent généralement une grande consommation d’alcool. Le contrôle de votre environnement – en invitant par exemple vos amis à célébrer à la maison – vous permettra de réduire votre niveau de consommation.

Cessez dassocier le plaisir à lalcool : Dressez une liste des activités festives qui vous plaisent et qui n’impliquent pas nécessairement de boire de l’alcool – comme la luge, le patinage ou encore les surprises sous le gui – et pratiquez-les lorsque vous risquez d’être tentés par la bouteille.

Évitez de participer aux jeux à boire : Refusez de participer aux jeux qui encouragent la consommation excessive d’alcool pendant un court laps de temps.

Surveillez votre consommation de sucres, de gras et de sel

Une alimentation à trop forte teneur en sucre et en gras saturés entraîne elle aussi une accumulation de gras dans le foie, de la même façon que l’excès d’alcool. La surconsommation de sel, quant à elle, risque d’aggraver vos problèmes hépatiques. Si vous souhaitez garder votre foie en santé jusqu’en janvier, il existe deux stratégies à la fois simples et efficaces : mangez moins, de façon générale, puisque les repas des Fêtes ont tendance à être riches en sucres, en gras et en sel – rappelez-vous les sablés, les sauces et les farces –, et tentez de privilégier les aliments les plus sains.

Astuces pour réduire votre consommation de sucre, de gras et de sel pendant les Fêtes

Buvez plus deau : L’eau agit comme un coupe-faim. Elle vous remplit l’estomac et réduit votre appétit. Des études ont démontré que boire de l’eau entraîne une réduction de la consommation de boissons gazeuses et de boissons alcoolisées riches en sucres. Le simple fait de boire cinq grands verres d’eau par jour vous aide à cesser de manger lorsque vous êtes rassasiés, et c’est un moyen facile et économique de perdre du poids pendant les Fêtes. Si ça, ce n’est pas un miracle de Noël!

Mangez dans de plus petites assiettes : Selon une récente étude, réduire la taille de vos assiettes de moitié vous pousse à réduire votre consommation d’aliments d’environ 30 %. (Au cas où vous vous poseriez la question, la surface totale d’une assiette est réduite de moitié lorsque son diamètre est réduit d’environ un tiers.)

Portez attention aux plats daccompagnement : Remplacez les patates pilées dégoulinantes de beurre, les farces salées et les casseroles gratinées par de délicieux légumes festifs : les purées de patates douces, la courge spaghetti, le brocoli, les choux de Bruxelles, le chou et le chou-fleur.

Optez pour des collations au fil de la journée : Manger des collations après le déjeuner et le dîner peut vous aider à prévenir la surconsommation de nourriture à l’heure du souper. Cela dit…

Choisissez des collations santé : Matin, midi ou soir, remplacez les croustilles grasses, les bretzels salés et les sablés sucrés par des collations saines et savoureuses comme du maïs soufflé, des pistaches, des crudités servies avec du tzatziki ou des craquelins de blé entier et de l’humus. Découvrez de nouvelles recettes de collations santé en visitant régulièrement le site ChangePasTrop.ca.

Comments