Ensemble, on peut prévenir le suicide

Qu’ont en commun le joueur vedette de la NFL Junior Seau, le lutteur professionnel Chris Benoit et le célèbre chef Anthony Bourdain?

Si votre réponse est qu’ils ont tous connu un grand succès, vous avez raison, mais ce n’est pas la réponse que nous cherchions.

Que ce soit en bloquant des attaques de quarts-arrière, en faisant des projections au tapis spectaculaires ou en parcourant le monde une bouchée à la fois, ils étaient tous des durs à cuire solides, mais ce n’est toujours pas ça.

La triste réalité est que ce sont tous les trois des célébrités masculines qui se sont suicidées. Chaque année, environ 4000 Canadiens de tous les âges et de tous les milieux meurent par suicide. Cela représente une moyenne de presque 11 suicides par jour, ce qui en fait la cause la plus commune de mort prématurée chez les hommes au Canada.

Organisée le 10 septembre, la Journée mondiale de prévention du suicide soutient une meilleure compréhension et une prévention efficace du suicide. Elle souligne le fait que le suicide touche tous les âges et tous les groupes économiques, sociaux et ethniques. La douleur qui pousse les individus à commettre l’irréparable est inimaginable et leur mort laisse dans le deuil beaucoup de proches et détruit leur collectivité. Comme nous l’avons très souvent constaté, même les gens qui semblent heureux et qui connaissent du succès sont à risque. Alors, comment mettre fin au suicide?

Reconnaître les signes avant-coureurs

Une maladie physique ou mentale grave ou un épisode dépressif font partie des signes les plus évidents que le suicide guette. Mais les autres signes peuvent être plus subtils. Si vous remarquez qu’un ami, un membre de la famille ou un collègue vit une de ces situations, il cherche peut-être de l’aide :

  • Il consomme des drogues ou de l’alcool de façon excessive.
  • Il vit une perte majeure comme la mort d’un être cher, une perte d’emploi ou un divorce.
  • Il fait des remarques au sujet de la mort, du fait de mourir ou du suicide.
  • Il exprime à répétition un sentiment de désespoir, d’impuissance ou de détresse.
  • Il commence à donner ses objets de valeurs.
  • Il se prépare à la mort, par exemple en prenant une assurance vie, en rédigeant son testament ou en parlant de ses dernières volontés.

Comment aider

Si vous remarquez un de ces signes, il est important de parler à la personne de sa situation. Ça pourrait ne pas être facile, mais voici certains conseils qui pourraient VOUS aider à sauver une vie :

  • Assurez-vous d’écouter la personne sans la juger. Il est important qu’elle se sente écoutée et qu’elle puisse s’exprimer librement.
  • Exprimez avec honnêteté votre inquiétude à son égard.
  • Si possible, accompagnez-la dans sa recherche d’aide. Ouverts 24 heures par jour, les centres de crise sont un excellent endroit où commencer. Plus d’informations sur la prévention du suicide.
  • Restez en contact avec la personne pour voir comment elle va.

Comments