Destinations vacances automnales parfaites pour les randonnées, le vélo et pour faire comme Tarzan partout au Canada

C’est un sujet de conversation populaire rendu à la fête du Travail : « Qu’est-ce que vous avez fait cet été? »

Si votre réponse implique le travail, le travail et plus de travail, vous n’êtes pas seul. Toutes les personnes œuvrant dans le domaine de la construction, du paysagement, du tourisme, de la foresterie ou de l’agriculture — pour ne donner que quelques exemples — savent que l’été peut être une saison très occupée.

La bonne nouvelle? L’automne est une excellente saison pour prendre des vacances. Fini les grosses chaleurs, les prix élevés et les grandes foules. De plus, des destinations de vacances partout au pays offrent de nombreuses activités amusantes, palpitantes, enrichissantes et exigeantes pour intégrer un peu d’exercice pendant vos congés bien mérités cet automne. Voilà une solution gagnante! Vous vous demandez où aller en vacances à l’automne? Voici trois activités automnales populaires, chacune avec des exemples de destinations de choix au Canada où passer vos vacances :

RANDONNÉE

Parc national du Gros-Morne, Terre-Neuve : S’il existe un parc national qui résume toute la diversité de la beauté naturelle du Canada, c’est Gros-Morne. Vous voulez des montagnes? Les Monts Long Range culminent avec le deuxième plus haut pic. Vous voulez des lacs? L’étang Western Brook, un fjord spectaculaire coupé le l’océan, est l’un des plans d’eau douce les plus purs sur Terre. Des chutes? À 350 mètres, la chute Pissing Mares est la plus haute cascade dans l’est de l’Amérique du Nord. Vous y trouverez même un désert rocheux, une forêt dense et une prairie alpine, tous dotés de sentiers de randonnée de classe mondiale.

Squamish, C.-B. : Au sommet de la gondole Sea to Sky dans la Capitale autoproclamée du plein air au Canada, un immense balcon en bois offre des vues incroyables de la Baie How et du massif Sky Pilot. Les sentiers alpins de randonnée pédestre sont éparpillés autour de la gondole et un grand nombre d’entre eux rejoint un vaste réseau de routes de randonnées de l’arrière-pays. Et pour couronner le tout? Il y a également un pont piétonnier suspendu long de 90 mètres et plusieurs plateformes d’observation spectaculaires.

Parc national du Mont-Riding, Manitoba : Situé au sommet de l’escarpement du Manitoba, le mont Riding attire les randonneurs avec ses collines et ses vallées, ses gorges profondes et ses lacs abondants. Des orignaux, des loups, des ours noirs, des centaines d’espèces d’oiseau et même un troupeau de bison en captivité offrent des occasions en or pour observer la faune. Et au-delà des diversions de plein air typiques, il y a un parc de skateboard, des terrains de tennis et de la plongée sous-marine dans un lac qui porte bien son nom, le lac Clear.

VÉLO

Parc Linéaire Le P’tit Train du Nord, Québec : Le P’tit Train du Nord, un réseau de piste cyclable de 232 km entre Saint-Jérôme et Mont-Laurier a ouvert en 1996 dans le cadre d’une conversion d’une voie ferroviaire. C’est une façon idéale pour profiter de la beauté des lacs, des collines, des villages et des forêts des Laurentides et cette destination est encore plus attrayante grâce aux nombreux hôtels, spas et restaurants, incluant des stations ferroviaires converties, qui offrent des menus, des spéciaux et des forfaits pour les cyclistes.

Sentier de la Confédération, Î.-P.-É. : La perte de voies ferroviaires canadiennes est un gain pour les cyclistes. Lorsque le CN a abandonné ses voies ferroviaires à l’Î.-P.-É. à la fin des années 1980, la province a pris le relais et les a transformées en sentiers parfaits pour les familles. Elles s’étendent sur 430 kilomètres aux quatre coins de la plus petite province canadienne et révèlent les charmants paysages variés de forêts, de marais, de rivières, de littoraux, de places et de communautés insulaires pittoresques.

Kettle Valley Rail Trail, C.-B.: Ce joyau de 215 km commence dans une vallée riveraine près de la frontière des É.-U. et se faufile au travers des paysages époustouflants du Canyon Myra — où le sentier traverse 18 passerelles ferroviaires et deux tunnels — pour se terminer avec une randonnée le long des vignobles du lac Okaganan.

VIA FERRATA

Mont Norquay, Banff, Alberta : Si vous désirez passer à un autre niveau de randonnée, sans nécessairement faire de l’escalade, la nouvelle via ferrata du mont Norquay propose un compromis intéressant. Le circuit de 1,4 kilomètre de la station de ski couvre trois fronts de falaise offrant amplement d’émotions fortes à haute altitude et des vues alpines à couper le souffle, mais les grimpeurs n’ont pas besoin d’expérience en escalade. C’est plutôt un réseau de câbles en acier qui les attache aux sections abruptes, tandis que des centaines de barreaux, de poignées et de marches confortablement placés facilitent leurs déplacements.

Parcours dans les arbres de Treetop Trekking : Avec ses 12 emplacements partout en Ontario et au Québec, cette entreprise a rempli des forêts avec des tyroliennes, des rondins d’équilibre, des traversées par câbles, des hamacs et des ponts en bois. Un harnais de sécurité empêche les aspirants singes de tomber, tandis que les balançoires Tarzan vous permettent de renouer avec votre côté primate intérieur. De plus, lorsque l’automne arrive, la canopée forestière regorge de couleurs flamboyantes.

The Core, Whistler, C.-B.: Un mur d’escalade intérieur de 5 500 pieds carrés offre des parcours adaptés pour tout le monde, des débutants aux passionnées d’escalade. C’est un endroit parfait pour permettre aux jeunes escaladeurs de perfectionner leurs compétences grâce à des cours d’une heure pour les enfants de 4 ans et plus et des camps d’une durée de trois jours. Entre temps, les parents ont plusieurs options actives et éducatives qui s’offrent à eux — ou ils peuvent partir souper tandis que leurs enfants s’épuisent sur le mur d’escalade dans le cadre de leur programme Climb & Dine.

Cet article a été publié le 9 juillet 2015.

Comments