Créer des liens qui dureront longtemps

Le sentiment de solitude est bien plus commun que vous pourriez le croire. D’ailleurs, beaucoup plus de personnes le ressentent ces deux dernières années; environ un quart des participants au sondage du CAMH ont déclaré se sentir seul. 

En tant qu’expert en relations humaines, auteur et conférencier, je crois que beaucoup de mes interlocuteurs font le point sur leurs amis, leurs connaissances et les personnes qui comptent le plus dans leur vie. Certaines personnes se rendent compte qu’elles se sentent seules au sein de leur groupe social actuel.

La solitude n’a rien à voir avec le nombre de personnes qui vous entourent, ou le nombre d’amis que vous avez. Elle signifie que VOS besoins en matière de relations sociales ne sont pas satisfaits, et ce sentiment est différent pour chacun d’entre nous.

Quatre facteurs communs de la solitude :

  1. Un manque de soutien social significatif
  2. Une perception négative de vos relations
  3. Une mauvaise santé mentale ou physique
  4. Un mauvais équilibre entre la vie professionnelle et privée

Le pouvoir de la curiosité empathique (c’est-à-dire la capacité de poser les questions qui permettent de ressentir la réalité de quelqu’un au lieu d’essayer de la changer) peut être utilisé pour aider à briser le sentiment de solitude. Lorsque vous êtes en mesure d’interagir avec les gens au-delà d’une conversation superficielle, vous pouvez vous sentir plus soutenu et plus connecté. C’est aussi de cette manière que de bonnes amitiés peuvent se former. Parce qu’en vérité, se faire des amis en tant qu’adulte peut être très difficile.

Même si vous n’êtes pas nécessairement une « personne sociable », ou si vous souhaitez agrandir votre meute, voici plusieurs façons d’apprendre à établir des liens avec les autres de manière plus significative. 

Posez des questions d’abord, et parlez ensuite

Poser des questions et écouter les réponses est un excellent point de départ pour rencontrer quelqu’un. Ainsi, il n’est pas nécessaire d’avoir en permanence un sujet de conversation éblouissant en tête. Laissez-les parler!

Les questions ouvertes qui commencent par « comment » et « quel » peuvent conduire à des réponses plus personnelles. Voici quelques exemples :

  • « Quelle est la chose envers laquelle tu es le plus reconnaissant? » 
  • « Quel est le moment de cette semaine dont tu es le plus fier? » 
  • « Si tu pouvais revivre la pandémie, que ferais-tu différemment? »
  • « Comment puis-je mieux te soutenir? »
  • « Quelle est la question que je ne t’ai pas posée pour comprendre ta réalité? »

Restez concentré

Une première conversation enrichissante ne se résume pas à une simple question et à une réponse. C’est pourquoi il est important de prêter attention à son interlocuteur et de ne pas se laisser distraire. 

Cela implique notamment d’écouter ce qui n’est PAS dit. Le ton de sa voix est-il colérique, triste ou excité? Écoutez avec vos yeux. Son langage corporel révèle-t-il des indices sur ce qu’il ressent? Par exemple, lorsqu’une personne évite votre regard chaque fois que vous abordez un sujet particulier, comme un ex-petit ami, ou un ancien employeur, cela peut signifier que quelque chose l’embête. Poser des questions sur ce sujet montre que vous êtes attentif, ce qui contribue grandement à renforcer les nouveaux liens sociaux.

Allez plus loin dans la conversation

Après votre premier échange, développez sur ce que vous avez appris et remarqué. Poursuivez avec une question du type « Qu’as-tu envie le plus de faire cet été? », « Que ressens-tu à l’idée d’être à nouveau célibataire » ou encore « Que ressens-tu à l’idée de chercher du travail à nouveau? »

Les sujets plus profonds peuvent entraîner des désaccords et des divergences d’opinions, mais cela ne doit pas nécessairement mettre fin à la conversation. En fait, c’est souvent le contraire qui est vrai. Plutôt que de vous opposer à un sujet, essayez d’y faire face et d’ouvrir votre esprit. En s’abstenant de porter des jugements hâtifs, une conversation devient un échange mutuel amusant et intéressant, et non une dispute rébarbative.

Découvrez ce qui rend les gens heureux

Comprendre ce qui rend une personne heureuse est excellent point de départ pour se rapprocher d’elle. Le regretté Dr Gordon Livingston, psychiatre, a fait un travail incroyable sur l’équation du bonheur. Il a découvert que les personnes les plus heureuses avaient trois choses en commun : elles avaient toujours quelque chose à faire, elles avaient quelqu’un à aimer, et elles avaient quelque chose à attendre avec impatience. 

Si vous n’avez pas de contexte de la personne en face de vous, posez-lui des questions sur ces sujets pour trouver des points que vous avez en commun et l’amener à parler d’elle-même.  Quel type de personne est-elle? Quels sont ses intérêts? Comment puis-je partager son engouement pour ses intérêts? L’expérience n’en devient que plus positive.

Marchez et parlez

two-men-hiking

Les hommes se sentent souvent plus à l’aise à avoir des conversations profondes lorsqu’ils sont côte à côte avec quelqu’un ou lorsqu’ils font une activité. Créer des liens profonds avec une personne tout en la regardant dans le blanc des yeux peut être malaisant.

C’est pourquoi parler en marchant ou en faisant de l’exercice est un excellent moyen de nouer des amitiés. Dans le même ordre d’idées…

Joignez-vous à un club

Poursuivre vos intérêts avec des personnes qui partagent votre passion est un excellent moyen de vous faire de nouveaux amis et d’acquérir une nouvelle appréciation de vos intérêts. De plus, un horaire fixe peut vous aider à trouver du temps pour faire ces activités. 

Choisissez une activité qui vous plaît – les quilles, les émissions de sport, les jeux vidéo, un barbecue, la randonnée, les fléchettes… les possibilités sont infinies – et les chances sont élevées qu’un club, une équipe ou un événement spécial accueille de nouveaux membres ou des participants dans votre région. 

Sortez avec votre tribu

Pour être plus sociable, il suffit de prévoir une soirée avec vos amis quelques fois par mois. Allez au cinéma, sortez au bar, faites une marche, allez vous balader à vélo. N’importe quelle activité où vous pouvez sortir et vous amuser fonctionne. Comme nos vies chargées nous empêchent souvent de faire ce genre de choses. Il est donc bon de fixer une journée régulière, par exemple un vendredi sur deux après le travail.

Et oui, aller au bar peut être BON pour vous, tant que vous ne prenez pas une brosse! Vous ne savez jamais qui peut se présenter. L’ami d’un ami pourrait faire partie de votre meute à la fin de la nuit.

Commencez une nouvelle amitié

Comme je l’ai déjà mentionné, il peut être difficile de se faire des amis à l’âge adulte. Utilisez les conseils ci-dessus pour vous faire de nouveaux amis au travail, au bar, au gym, à l’entraînement de hockey de votre enfant, ou partout où vous rencontrez des gens. 

Ainsi, vous aurez un nouveau compagnon pour votre pause dîner, un nouvel ami avec qui échanger des histoires au bar, un nouveau copain pour huer l’arbitre avec vous, vous voyez le genre. Vous pourriez être surpris de voir à quel point les autres sont prêts à se faire de nouveaux amis lorsque vous établissez un lien plus profond qu’avec des petites causettes.
Il a été prouvé que ce type d’amitiés peut vous aider à vivre plus longtemps. Elles peuvent également contribuer à réduire le stress, améliorer votre humeur, vous garder mentalement affûté et vous aider à vous mettre en forme. En fait, une étude de l’Université de Pennsylvanie a démontré que s’inscrire au gym et faire de l’exercice avec un ami permettrait de perdre plus de poids qu’en faisant cavalier seul.

Avec ce livret pratique, vous pourrez préparer de nombreuses bouchées qui sauront régaler tous vos invités lors de jours de matchs.

Téléchargez de livre électronique « 8 délicieuses recettes santé pour le jour du match » dès aujourd’hui.