5 conseils pour prévenir la gueule de bois pendant les Fêtes

Soyons honnêtes, les gars. Si notre amoureuse nous donnait en cadeau ce Noël le « remède magique » à la gueule de bois, nous serions aux anges. Toutes ces fois qu’on se dit « à ta santé » s’additionnent, même si cette année, c’est sous forme d’appels vidéo que nous le ferons en compagnie des amis.

La bonne nouvelle : vous pouvez facilement éviter la gueule de bois même si vous buvez pour vraiment profiter des Fêtes. Suivez ces cinq conseils afin de prévenir la gueule de bois et vous pourrez vous amuser sans devoir en payer le prix avec un mal de tête lancinant et pénible et l’envie de vomir le lendemain.

1. Prenez un verre d’eau après chaque consommation.

Pas une gorgée d’eau ou deux après chaque consommation. Pas un verre d’eau après trois consommations. Une bouteille de bière. Un verre d’eau. Un scotch sur glace. Un verre d’eau. Vous comprenez? L’eau aide votre corps à traiter et à éliminer l’alcool. Ainsi, en l’éliminant de votre système le plus tôt possible en buvant beaucoup d’eau, vous parviendrez à atténuer ou même à éviter complètement la gueule de bois.

2. Buvez beaucoup d’eau après vos consommations

On ne considère pas la déshydratation comme étant la principale cause de la gueule de bois, mais elle contribue à des symptômes, comme la soif, le mal de tête, la fatigue et la bouche sèche. D’accord, ça commence à ressembler à la gueule de bois. Vous voyez où je veux en venir. Buvez de l’eau pendant et après quelques verres de whisky soda.

3. Prenez des boissons claires sur la glace

En ajoutant de la glace à vos boissons, vous les diluez et réduisez la teneur en alcool (par volume) et la fréquence des remplissages. Nombreux sont ceux qui aiment mélanger l’alcool à des choses sucrées, comme les boissons gazeuses ou le jus, ce qui accentue la gueule de bois.  Ainsi, en buvant l’alcool sans rien d’autre, vous courez moins le risque de souffrir de la gueule de bois, pourvu que vous buviez modérément. On sait que la gueule de bois est pire lorsqu’on boit de la boisson foncée, comme le whisky, le brandy et le vin rouge que si on opte pour la vodka, le gin et d’autres boissons transparentes. Malheureusement, peu importe la couleur de votre boisson, vous allez vous sentir mal le lendemain si vous en buvez trop.

4. Buvez du vin et consommez des protéines et non du sucre

Un estomac plein ralentit la vitesse d’absorption de l’alcool dans votre sang. La digestion des aliments à teneur élevée en protéines, comme les œufs, les noix et les viandes maigres, prend plus de temps, ce qui donne davantage de temps à votre corps pour décomposer l’alcool.
L’alcool contient beaucoup de sucre, en particulier lorsque vous le combinez à des boissons gazeuses ou du jus (comme on l’a mentionné ci-dessus) et on croit que ce sucre fait partie des raisons qui expliquent la gueule de bois. C’est la raison pour laquelle les biscuits sablés et le lait au chocolat du père Noël ne sont pas les meilleurs aliments qu’on doit consommer lorsqu’on boit.

5. Prenez une bonne nuit de sommeil

L’alcool peut réduire la qualité et la durée de votre sommeil, de sorte qu’en vous couchant tard lorsque vous buvez, vous pouvez grandement perturber vos habitudes de sommeil. Même si un sommeil de mauvaise qualité ne provoque pas la gueule de bois, il contribue à la fatigue et vous rend irritable. Si possible, cessez de boire au moins 4 heures avant d’aller au lit pour profiter d’un sommeil décent et bien vous sentir le lendemain.

Voilà, les amis. Il est vraiment facile de boire pour célébrer et se sentir bien par la suite. La solution pour ne pas avoir le nez de Rudolph réside simplement dans la modération.

Aimeriez-vous nous faire part de conseils qui vous aident à prévenir la gueule de bois? Ça nous intéresse. Écrivez-les dans la case des commentaires ci-dessous?

Cet article a été publié à l’origine le 14 décembre 2016.

Sur L'Auteur

Adam Bisby

Adam Bisby est un journaliste à la pige établi à Toronto et père de deux enfants. Seshistoires primées ont paru dans les journaux Globe and Mail, Toronto Star et National Post, dans des magazines comme Explorer, Reader’s Digest, International Traveller et Canadian Family, ainsi que sur des sites Web dont MSN.com et changepastrop.ca.

Comments