Il était une fois un homme de Saint-Siméon, qui a réussi à couper court sur la boisson!

Le jour de la Saint-Patrick arrive à grands pas et il nous semble à propos de nous préparer au 17 mars avec un bon vieux poème humoristique. (Nous nous sommes inspirés du « limerick », une forme poétique populaire dans le monde anglais, au caractère irrévérencieux et humoristique.)

Allons-y : Il était une fois un homme de Saint-Siméon…

Wo, attendez, c’est rendu un blogue classé surveillance parentale! En plus, les poètes de Change Pas Trop ont inventé une ode pour se la jouer cool le jour de la Saint-Patrick :


Eille toi la grosse can
Tu n’es pas si grosse
Mais tu en as dedans

Et quand je t’ai vidée
On est tous buzzés
Et mon ventre reste petit

Avec toi, oui c’est vrai
Juste deux, ça le fait
Au lieu du six pack qui me descend direct dans la bedaine
Tu me donnes le droit à toutes les fredaines

Ainsi, commençons
Il est temps d’engloutir
Ton fabuleux élixir

Ce poème accrocheur est si VRAI : lorsque vous ramenez une caisse de six à la maison, elle se vide dans le temps de le dire. (La bière, c’est si bon.) Ramenez deux grosses canettes et le mot magique – modération – opère automatiquement.

Après tout, il n’y a rien de mal à boire quelques bières froides. Mais le jour de la Saint-Patrick, la limite entre la modération et l’excès devient floue (ainsi que tout le reste) et c’est à ce moment que d’affreux problèmes de santé peuvent se montrer le bout du nez. Une consommation d’alcool excessive régulière peut entraîner un dysfonctionnement érectile et un faible taux de testostérone et des études ont démontré qu’elle peut causer des cancers et des dommages au foie. Ouch!

C’est là que l’héroïne (la grosse can) de notre poème farfelu entre en scène. Aussi appelée « canette grand format » ou « King Can », elle est généralement offerte en format individuel. Les bouteilles de bière, quant à elles, ont tendance à venir en paquet de six, 12 ou 24. Sauvez une grosse canette de la tablette où elle était retenue prisonnière et vous pourrez savourer 946 ml d’élixir doré. La caisse de six, elle, contient plus que deux fois plus de bière (et coûte plus cher). C’est beauuuuucoup plus que ce qui est recommandé dans les Directives sur la consommation d’alcool (s’appuyant sur les recherches) : pas plus de trois verres par jours et deux jours sans alcool par semaine. De plus, le fait de boire six bières en une soirée est considéré comme du calage, ce qui est SUPER malsain.

Le fait d’opter pour les canettes grand format au lieu de la caisse de six est une des nombreuses façons de réduire votre consommation de bière le 17 mars et les autres jours. Vous vous demandez comment arriver à boire moins de bière? Voici cinq conseils faciles à suivre :

Bière-Eau-Bière-Eau-Bière-Eau…

Quand vous commandez une bière, demandez un verre d’eau pour l’accompagner. Terminez votre verre d’eau après chacune de vos consommations couleur émeraude. Pourquoi? Des études ont démontré que le fait de boire de l’eau peut réduire votre consommation de bière. Grâce à l’eau, votre gueule de bois sera beaucoup plus tolérable et peut-être même inexistante puisque toute l’eau que vous aurez bue aura aidé votre corps à gérer et à éliminer rapidement l’alcool. Voilà une solution gagnante!

Préférez les verres à demi plein :

Des recherches ont révélé que le fait de remplir son verre à moitié réduit la consommation d’alcool de manière importante. Ouvrez une des deux canettes grand format, remplissez la moitié de votre tasse et replacez la canette dans le réfrigérateur jusqu’à ce que vous soyez prêt à vous resservir. De cette manière, chaque gorgée sera bien froide!

Posez ce verre

Il a été démontré que vous remplirez moins souvent votre verre si vous le laissez sur la table au lieu de le tenir en main. De plus, le fait d’utiliser des verres de bière gradués peut réduire le rythme auquel vous buvez.

Éviter les situations éméchées

Même si vous êtes déterminé à boire moins, les fêtes et les sorties en ville peuvent vous entraîner à boire et à consommer trop d’alcool. Le fait de contrôler son environnement — disons, en invitant des amis à la maison pour un manger un bon ragoût irlandais canadien et déguster une bonne bière O’ Blarney — peut mener à une consommation d’alcool moindre.

Plaisir ≠ alcool

Dressez une liste des activités que vous aimez et qui n’impliquent pas nécessairement d’alcool – regarder un film, la randonnée, la photographie, les ébats au lit, par exemple – et pratiquez-les lorsque vous risquez d’être tentés de boire trop. Marchez du bar à la maison après quelques bonnes broues ou visez votre chambre à coucher bien avant la dernière tournée.

Et si l’inspiration vous prend, pourquoi ne pas déclamer un poème coquin ou sarcastique?

Connaissez-vous d’autres manières intelligentes de réduire votre consommation d’alcool? Aidez les autres en les partageant dans les commentaires ci-dessous!

About the Author

Adam Bisby

Adam Bisby

Adam Bisby est un journaliste à la pige établi à Toronto et père de deux enfants. Seshistoires primées ont paru dans les journaux Globe and Mail, Toronto Star et National Post, dans des magazines comme Explorer, Reader’s Digest, International Traveller et Canadian Family, ainsi que sur des sites Web dont MSN.com et changepastrop.ca.

Comments