Conseils faciles pour aider les hommes à gérer le stress et l’anxiété des Fêtes pendant la pandémie

Vous vous souvenez à quel point les Fêtes étaient source d’excitation lorsque vous étiez un enfant? Il n’y avait vraiment rien d’aussi excitant. Les choses ont bien changé pour plusieurs d’entre nous alors que nous vieillissons, en particulier en 2020. Il sera difficile de ne pas côtoyer ses bons amis en cette période des Fêtes. Cette période est déjà une source de stress pour certains et, en raison de la COVID, elle pourrait entraîner une sensation d’anxiété plus grande qu’à l’habitude.

Les hommes stressés

Les hommes ne composent pas toujours de manière saine avec le stress. Nous trouvons souvent qu’il est plus facile de ne pas reconnaître notre stress que de trouver un moyen efficace – et sain – d’évacuer notre anxiété. Je vois des hommes qui se vantent d’être occupés et qui en font un point d’honneur. Si nous avons un millier de choses à faire et si on est toujours très occupé, c’est qu’on doit être important, n’est-ce pas?


Plusieurs hommes enfouissent leur tête ou leur pouvoir dans l’alcool, Netflix, la pornographie ou les médicaments d’ordonnance pour cacher ou pour éviter de voir leurs émotions. Toutes ces choses procurent évidemment une sensation formidable sur le coup. Je veux dire, qui n’aime pas se gaver de Netflix pour oublier parfois le stress de la vie? La situation devient problématique lorsque vous utilisez TOUJOURS toutes ces façons pour oublier et éviter de faire face à votre stress ou à votre anxiété.

Par conséquent, que pouvez-vous faire? Vous pouvez poser de petits gestes pour prendre soin de vous. En apprenant à reconnaître et à gérer le stress et l’anxiété, vous vous sentirez mieux et plus en contrôle.

Voici trois moyens faciles pour vous aider à gérer le stress et l’anxiété en cette période des Fêtes.

1. Vous devez premièrement reconnaître que vous êtes stressé

Vous ne pourrez évacuer votre stress ou votre anxiété si vous ne vous connaissez pas. Qu’est-ce qui vous stresse? Dans mon cas, j’ai tendance à être tenace et exigeant envers moi-même jusqu’à ce que je termine un article ou une vidéo sur YouTube. Si je me couche tard, je saccage le réfrigérateur avec la frénésie d’un raton laveur et je passe le gym pour respecter une échéance.

Lorsque je surexploite mes capacités de cette façon, je qualifie cette partie de moi de « rouillé sans relâche ». Cela m’aide à rire de moi et me rend conscient que RR n’est qu’une partie de moi qui est parfois trop exigeante à mon égard. En reconnaissant ainsi ce côté stressant de manière amusante, je parviens à le voir et à m’en dissocier un peu afin que je puisse me donner le choix d’être RR ou non.

2. Parlez de votre stress

Soyez honnête quant à la façon dont votre version du « rouillé sans relâche » vous empêche de vivre. Si vous le pouvez, parlez-en à votre conjointe ou à un bon ami. S’il vous semble que vous n’en serez jamais capable, reconnaissez à tout le moins que vous vous sentez stressé comme un fou. Il m’arrive même d’avoir une conversation amusante avec moi-même alors que je dis à RR des choses, comme : « Hey Rusty, sommes-nous vraiment obligés de vivre de cette façon? » Si vous parvenez à rire de vous-même, vous ajouterez une touche d’humour à la situation, ce qui aidera effectivement à soulager le stress.

3. Respirez profondément et retenez votre souffle

Lorsque nous sommes trop durs avec nous-mêmes, notre réaction nerveuse (attaquer ou fuir) intervient et nous respirons comme si nous étions suivis par un cougar (et non pas ‘une’ cougar). Les respirations courtes et saccadées informent votre cerveau que vous êtes menacé et tant et aussi longtemps que votre cerveau perçoit la menace, vous continuerez de respirer de cette façon. Ce rythme de respiration atteint le cerveau, de sorte que vous percevez le monde comme étant plus stressant qu’il ne l’est en réalité.

Voici ce qu’il faut faire pour évacuer l’anxiété lorsque vous réalisez que vous commencez un peu à avoir peur. Premièrement, expulsez tout l’air de vos poumons. Ensuite, inspirez profondément. Remplissez la partie supérieure de votre poitrine d’air et retenez votre souffle pendant 5 à 10 secondes. En retenant ainsi votre respiration, vous envoyez à votre corps un signal l’informant que VOUS contrôlez votre respiration. Votre anxiété ne respire plus à votre place. Une autre chose intéressante qui se produit lorsque vous agissez de cette façon survient lorsque la partie supérieure de votre poitrine est remplie d’air et qu’elle envoie un signal de protection à votre cerveau, ce qui est contraire à la sensation de serrement que nous ressentons dans notre poitrine lorsque nous sommes stressés ou piégés par un cougar.

Le stress et la COVID

Nous, les humains, avons pour la plupart des routines quotidiennes, comme le magasinage et la sensation de certitude dans nos vies. Cependant, alors que nous sommes tous confrontés à cette pandémie mondiale, à l’instabilité politique et économique croissante qui plane sur l’ensemble de la planète, notre sensation de stabilité et de certitude diminue rapidement.

Vous savez qui se fout complètement de votre gestion du stress? Tout le monde. Votre façon de gérer votre stress et votre anxiété, c’est votre affaire, en particulier puisque votre stress n’est pas sur le point de diminuer bientôt.

Cette incertitude croissante a pour effet de placer notre corps et notre cerveau dans un état physique et mental particulier. En réaction à l’incertitude et l’imprévisibilité, nous libérons les substances chimiques du stress dans notre corps, c’est-à-dire l’adrénaline et le cortisol. Ces substances nous donnent un surplus d’énergie lorsque nous en avons besoin, mais si nous vivons continuellement en mode turbo, nous risquons de nous écraser et de nous épuiser plus vite qu’on le pense. Si vous appuyez trop souvent sur le bouton « turbo » (pensez à la citation du film Top Gun, « mon gars, ton égo écrit des chèques que ton corps n’est pas capable d’encaisser »), vous deviendrez irritable, vous arrêterez de vous occuper de vous-même et vous deviendrez généralement moins productif avec le temps. Votre stress augmentera et vos relations en souffriront également.

« Mon gars, ton égo écrit des chèques que ton corps n’est pas capable d’encaisser! »

Le stress et les hommes

Nous, les hommes, sommes fiers de botter des derrières lorsque nous sommes acculés au mur. Cependant, notre corps et notre esprit ont des limites et nous n’avons jamais vécu à une époque où les changements étaient aussi nombreux. Nous avons besoin, de temps à autre, de notre bouton « turbo » et de l’adrénaline qu’il entraîne dans notre corps, mais si nous comptons trop souvent sur lui, nous allons commencer à en payer le prix.

L’adrénaline aide également à mobiliser notre esprit et nos muscles, par exemple, lorsque nous interceptons une passe et parvenons à marquer un but dans le filet adverse. Mais vous ne pouvez appuyer sur le bouton « turbo » qu’un certain nombre de fois avant que le corps et l’esprit ne commencent à faillir.

Par conséquent, apprenez à reconnaître votre côté pousseur/tireur et développez une relation avec lui. Faites-en votre ami et non votre dictateur. Et prenez le contrôle de votre respiration. Votre corps et votre esprit vous en remercieront. Lorsque mes patients me demandent comment réduire leur stress, je commence par leur donner ces conseils que je viens de vous énoncer.

Par conséquent, commencez.

En tant que médecin dont le travail concerne principalement l’anxiété et le stress, je peux vous dire que vous n’avez pas de temps à perdre, puisqu’il en coûte chaque année de plus en plus cher pour vous libérer de votre stress. Le problème, si vous ignorez votre stress et votre anxiété, consiste dans ce que même si votre esprit vous fait croire que vous êtes en train de gagner, votre corps tient le pointage. Et vous pouvez facilement accuser un retard d’un ou deux touchés avant que vous ne le réalisiez. Plus vous RECONNAÎTREZ tôt votre stress et vous vous y attaquerez, moins votre corps devra INCARNER votre stress et s’user.

Tout de suite, sur ordre du médecin

Expirez profondément, puis inspirez pour dilater ainsi votre poitrine complètement plus gardez cette position pendant 5 secondes. Expirez et recommencez (si vous avez le temps… c’est une blague).

Vous venez de poser le premier geste que recommande Change pas trop pour vraiment gérer votre stress. M’étant moi-même remis d’un problème de stress, je peux vous dire que vous pouvez choisir entre gérer votre stress ou laisser votre stress vous gérer. Si vous mettez en pratique maintenant ces conseils faciles pour atténuer le stress et l’anxiété, vous n’aurez pas besoin de me revoir plus tard.

Comment faites-vous pour contenir votre stress et votre anxiété pendant la pandémie de COVID-19?  Partagez votre expérience dans la section des commentaires ci-dessous.

Cet article a été publié à l’origine le 15 octobre 2019.

About the Author

Russell Kennedy, MD

Russell Kennedy, MD

Dr Russell Kennedy, également connu sous le nom de « MD de l’anxiété », est médecin et neuroscientifique qui utilise la science du cerveau pour aider les gens à surmonter leur anxiété et leur surcharge d’émotions. En tant qu’ancien cas de stress lui-même, sa passion réside dans le fait de montrer aux autres comment vivre davantage avec de vraies émotions et avec moins de fausses pensées. Pendant plus de 10 ans, Russell était médecin de jour et humoriste de soir. Il en connaît énormément sur le stress, il a déjà dû faire des blagues lors de funérailles. Blague à part, Dr Russell vous montrera de nouvelles façons pour mieux gérer votre stress, pour que vous soyez capable de VOIR votre stress, sans avoir à ÊTRE votre stress.

Comments