Infections Transmissibles Sexuellement (ITS)


Les infections transmissibles sexuellement (ITS) : Qu’est-ce que c’est?

Connaissez les faits

Les infections transmissibles sexuellement (ITS) sont des infections que vous contractez de quelqu’un d’autre, ou que vous transmettez à quelqu’un d’autre, au cours de rapports sexuels. De nombreuses ITS se soignent facilement, mais toutes deviennent dangereuses si elles ne sont pas traitées.

Comment se transmet une ITS?

Le plus souvent, les ITS se transmettent lorsque vous avez des rapports sexuels vaginaux, oraux ou anaux. Les germes peuvent voyager dans le sperme, le liquide vaginal ou le sang. Certaines ITS peuvent aussi se transmettre d’une personne à l’autre par l’entremise d’aiguilles et de seringues.

Types d’ITS

La chlamydia

La chlamydia est l’une des ITS les plus graves. Il est important d’obtenir un traitement contre la chlamydia le plus rapidement possible, puisqu’elle peut entraîner la stérilité chez les hommes et plusieurs autres complications chez les femmes. Des antibiotiques sont utilisés pour soigner la chlamydia. Ce ne sont pas toutes les personnes atteintes de la chlamydia qui éprouvent des symptômes. Les hommes éprouvant des symptômes peuvent remarquer un liquide aqueux ou laiteux qui s’écoule du pénis, une sensation de démangeaison à l’intérieur du pénis, une sensation de brûlure pendant la miction, ou de la douleur ou une enflure des testicules.

L’herpès génital

L’herpès génital est une ITS qui cause des lésions douloureuses sur les parties génitales ou à proximité de celles-ci. C’est le même type de virus qui provoque l’herpès labial ou des boutons de fièvre sur les lèvres ou près de ces dernières. Il n’existe aucun remède contre l’herpès génital, mais des traitements sont disponibles pour raccourcir sa durée et atténuer la douleur. L’herpès génital peut se transmettre par rapport sexuel, oral ou non, ou en embrassant une personne infectée. L’infection peut se transmettre, que les lésions soient visibles ou non. Lorsque l’herpès génital se transmet, elle produit généralement une sensation de picotement ou de démangeaison jusqu’à une semaine après les rapports sexuels. De petites ampoules apparaissent ensuite. Ces ampoules finissent par éclater et causer des lésions douloureuses qui durent de deux à quatre semaines. Si vous avez déjà eu l’herpès, les lésions peuvent revenir de temps à autre.

Les verrues génitales

Les verrues génitales sont de petites bosses qui poussent sur la région du pénis ou de l’anus, ou à proximité de ceux-ci. Elles sont causées par un virus et peuvent sembler similaires aux verrues ordinaires de la peau. Elles peuvent apparaître de deux à huit mois après avoir eu une relation sexuelle avec une personne infectée. Certaines personnes peuvent être porteuses de l’infection sans avoir de verrues visibles. Dans ce cas, l’infection peut tout de même se transmettre. Ce virus peut également se transmettre par sexe oral, entraînant l’apparition de verrues sur les lèvres ou autour de celles-ci.

La gonorrhée

La gonorrhée est une ITS causée par une bactérie qui affecte le pénis, l’anus, le rectum, la gorge ou les yeux. Des antibiotiques peuvent soigner la gonorrhée, mais si elle n’est pas traitée, elle peut entraîner l’infertilité chez les hommes. La gonorrhée ne présente pas toujours de symptômes. Si ceux-ci sont présents, ils apparaîtront 3 à 5 jours après les rapports sexuels. Pour les hommes, les symptômes comprennent : un liquide épais jaune ou verdâtre qui s’écoule du pénis, une sensation de brûlure pendant la miction, de la douleur ou une enflure des testicules, ou de la douleur, du sang ou d’autres fluides qui s’écoulent de l’anus.

L’hépatite B

L’hépatite B est une infection du foie causée par un virus. C’est la seule ITS pour laquelle il existe un vaccin. La plupart des personnes atteintes de l’hépatite B s’en tirent bien, mais dans certains cas, l’infection peut mener à des complications, comme une maladie ou un cancer du foie. Ce ne sont pas toutes les personnes atteintes de l’hépatite B qui éprouvent des symptômes. Ces derniers peuvent se manifester deux à six semaines après la transmission de l’infection. Ils comprennent un manque d’appétit, des vomissements, des maux de tête, la jaunisse (jaunissement des yeux et de la peau), une urine de couleur sombre, des selles de couleur pâle ou un sentiment général de mal-être.

L’hépatite C

L’hépatite C est aussi une infection virale du foie. Elle peut entraîner la cirrhose du foie (lésion du foie), une insuffisance hépatique ou un cancer du foie. Comme l’hépatite B, ce ne sont pas toutes les personnes atteintes qui éprouvent des symptômes. Si ceux-ci sont présents, ils peuvent apparaître six à neuf semaines après la transmission de l’infection. Ils comprennent une fièvre, la jaunisse (jaunissement des yeux et de la peau), une douleur à l’estomac juste en dessous de la cage thoracique, des nausées, une urine de couleur sombre et de la fatigue.

Le VIH/sida

Le terme « sida » signifie syndrome d’immunodéficience acquise. Il s’agit d’une ITS très grave qui se transmet par le sang, le sperme, le liquide vaginal ou le lait maternel. Le sida est causé par le VIH (virus de l’immunodéficience humaine) qui s’attaque au système immunitaire, empêchant ainsi l’organisme de combattre certaines infections et certains cancers. Ce virus peut être mortel. À l’heure actuelle, il n’existe aucun remède contre le sida ou le VIH. Il est possible d’être porteur du VIH sans en être conscient, puisqu’il ne présente pas toujours de symptômes. Une personne infectée par le VIH peut ne pas développer le sida avant de nombreuses années. Les personnes qui éprouvent des symptômes peuvent développer une grippe bénigne 2 à 4 semaines après l’infection. Les médecins peuvent effectuer un test de dépistage du VIH, mais le virus pourrait ne pas apparaître dans les résultats du test jusqu’à 12 semaines après l’infection.

La syphilis

La syphilis est une ITS grave causée par une bactérie. Le seul moyen de savoir avec certitude si vous êtes atteint de la syphilis est d’effectuer un test sanguin. Des antibiotiques peuvent soigner la syphilis, mais si elle n’est pas traitée, elle peut engendrer de graves complications. L’infection par la syphilis s’effectue en trois phases. Au cours de la première phase, des symptômes peuvent apparaître quelques semaines après les rapports sexuels sous forme de plaies rouges sur les régions touchées lors des rapports sexuels, comme le pénis, l’anus ou la bouche. Ces plaies disparaissent après quelques semaines. Lors de la deuxième phase, une éruption cutanée peut apparaître sur les paumes de vos mains, la plante de vos pieds ou sur tout le corps. Vous pouvez aussi avoir l’impression d’avoir la grippe. Après les symptômes de la deuxième phase, vous pouvez vous sentir normal, mais l’infection peut persister pendant plusieurs années. Si elle n’est pas traitée, la syphilis peut passer à la troisième phase, menant à des problèmes graves, comme des maladies cardiaques, la cécité, la paralysie, des lésions cérébrales ou la mort.

Que pouvez-vous faire?

Prenez des mesures pour vous protéger

Vous pouvez réduire vos risques de contracter une ITS par les moyens suivants :

  • Utilisez toujours un condom. Bien qu’un condom n’offre pas une protection totale, c’est la mesure la plus importante pour rendre les rapports sexuels plus sécuritaires.
  • Si vous utilisez des drogues injectables, ne partagez pas vos aiguilles avec quiconque.
  • N’ayez pas de rapport sexuel avec de nombreuses personnes différentes.

Si vous soupçonnez avoir contracté une ITS

Si vous pensez avoir contracté une ITS, consultez immédiatement votre médecin. Il peut vous renseigner sur vos options de traitement. Le plus tôt que vous consulterez, mieux ce sera.

C’est aussi votre responsabilité d’aviser votre partenaire si vous pensez avoir contracté une ITS. Cela est essentiel afin que votre partenaire puisse obtenir un traitement en cas de besoin et éviter ainsi de transmettre l’infection à une autre personne. Si vous n’êtes pas certain de la façon d’aborder le sujet, demandez à un médecin ou une infirmière; ils peuvent vous donner des suggestions.