4 manières de protéger votre prostate

Ne nous le cachons pas, un examen de la prostate est nécessaire pour nous les hommes. Cependant, la plupart d’entre nous, les hommes, évitent ces examens et c’est un gros problème. Pourtant ça ne devrait pas l’être, et nous pourrions aussi bien rire à l’idée d’un médecin insérant son doigt recouvert de latex dans notre anus.

Comment ? Vous ne riez toujours pas ? Peut-être que cette histoire va vous y aider :

Jerry était un peu stressé durant son dernier examen de la prostate. Il a dit à son proctologue : « Est-ce qu’il s’agit de votre alliance ? » « Non » a répondu le médecin. « C’est ma montre. »

Ne flippez pas les gars. L’examen est simple et ne prend qu’un instant.

Toute plaisanterie mise à part, l’examen de la prostate doit être effectué sérieusement. Après 40 ans, la glande prostatique de la taille d’une noisette peut s’enflammer, grossir, bloquer le flux d’urine ou devenir cancéreuse. Les statistiques montrent qu’un homme sur sept se voit poser un diagnostic dangereux dans sa vie.

La bonne nouvelle : De nombreuses choses peuvent être faites pour éviter d’entendre le mot qui commence par C de la part du médecin après l’examen.

Astuces pour éviter le cancer de la prostate

Envoyez-vous en l’air : Que ce soit par la masturbation ou par des relations sexuelles, certaines recherches indiquent que l’éjaculation peut contribuer à purger votre système et à évacuer les cellules cancéreuses sur le trajet. Une situation gagnant-gagnant !

Soyez actif : Plusieurs recherches ont montré qu’augmenter régulièrement votre rythme cardiaque peut diminuer le risque de contracter un cancer de la prostate de 20 pour cent. Bien sûr, faire régulièrement de l’exercice est plus facile à dire qu’à faire, et c’est là que la Ligue des hommes plutôt en santé intervient. Inscrivez-vous pour être guidé à travers une série de petites étapes faciles chaque semaine.

Bien manger : De nombreux plats délicieux et faciles à préparer contribuent à prévenir le cancer de la prostate. Les bleuets, les amandes et le chocolat noir, par exemple, sont pleins d’antioxydants qui contribuent à évacuer les toxines hors du corps et à combattre toutes les formes de cancer. Quelqu’un veut du brownie bleuets-amandes-chocolat? Il en est de même pour la plupart des fruits, légumes et du poisson. Le saumon, le thon et le hareng contiennent également une grande quantité d’acides gras oméga-3, lesquels sont liés à un risque réduit de cancer de la prostate. Évitez de manger beaucoup de viande rouge, comme le bœuf, le porc et l’agneau.

Laissez faire le fort : Il est prouvé que la consommation d’alcools forts augmente le risque de cancer de la prostate, bien plus que la consommation de bière. Si cela semble être un travail de titan, nous sommes là pour vous aider.

Cesser de fumer : L’association caritative Prostate Canada, qui représente toujours une magnifique source de renseignements sur le sujet, évoque des recherches préliminaires démontrant que fumer peut représenter un facteur de risque du cancer de la prostate. Changer ses habitudes est l’une des meilleures choses à faire pour votre santé globale, pourquoi pas? À nouveau, nous sommes là pour vous aider.

Avez-vous déjà désiré obtenir un aperçu de votre santé actuelle et future ? Essayez Pour ma santé, le premier outil de santé créé pour les hommes.

Sources :

http://www.prostatecancer.ca/Prostate-Cancer/Facing-Prostate-Cancer/Healthy-Living/Healthy-Living-Tips/Healthy-Living-Tips-Archive/Are-you-at-Risk-of-Developing-Prostate-Cancer

https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/11511598

Comments