Trois conseils pour trouver la paix intérieure

On dit souvent que les apparences peuvent être trompeuses. Il suffit de regarder Shea Emry : le secondeur à la retraite de la LCF et deux fois champion de la Coupe Grey est une véritable montagne de muscles. On le craignait au sein de la ligue pour son redoutable plaqué de joueur le plus menaçant de la LCF. Il a certainement l’air d’un dur à cuire!

Malgré tout, il souffrait en secret. Non pas de blessures de football, mais de deux graves épisodes dépressifs.

Emry n’a commencé à parler ouvertement de ses problèmes que récemment, mais il aurait souhaité l’avoir fait plus tôt. Qu’est-ce qui l’en a empêché? La conception dépassée que « les hommes sont forts, point », a-t-il confié à la Gazette de Montréal. « En fait, si vous cherchez le mot “masculin” dans le dictionnaire, vous y trouverez des synonymes comme “fort”, “courageux” ou “macho”. Vous ne trouverez pas des mots comme “vulnérable” ou “sensible”. »

Emry s’est senti bien seul dans son combat, mais il n’en était rien. Après tout, selon Statistique Canada, plus d’un million d’hommes ont eu des pensées suicidaires en 2015.

Après en avoir appris davantage sur la dépression, Emry s’est rendu compte que : « la personne que je suis devenue n’était pas moi. » Sa copine l’a encouragé à se battre… et c’est exactement ce qu’il a fait.

« En tant qu’homme, nous devons faire le point sur notre santé mentale avant d’avoir des problèmes », affirme Emry.

« Nous devons prendre soin de nous-même de façon proactive. Ce peut être aussi simple que de choisir quelque chose qui nous passionne et de trouver du temps pour ça chaque jour. »

Pour Emry, sa passion est l’entraînement physique. « Je me suis rendu compte que l’exercice me rendait heureux et j’ai appris à rechercher ce bonheur chaque jour. »

Regardez le lumberjack workout (entraînement de bûcheron) de Shea Emry sur Instagram.

Heureusement, il existe beaucoup d’autres façons de trouver sa paix intérieure :

Passer du temps en plein air

Pêcher, faire de la randonnée, de la bicyclette et même marcher jusqu’au travail après être descendu de l’autobus un ou deux arrêts plus tôt peuvent nous aider à décompresser — des études ont d’ailleurs démontré que les activités extérieures augmentent notre bien-être de façon importante.

Passe-temps

À peu près tout ce qui vous procure du plaisir peut être considéré comme un passe-temps. Écouter de la musique? Oui. Jouer aux cartes? Bien sûr! Jardiner, cuisiner sur le barbecue? Et comment! La clé est de trouver assez de temps pour poursuivre des activités qui vous plaisent.

Se réunir entre amis

Relaxer, rire et partager ses problèmes avec ses amis sont des moyens parfaits pour se libérer du stress de la vie quotidienne. Ce pourrait être particulièrement vrai pour les hommes, comme en témoigne une étude britannique en 2013 qui a démontré que les hommes devraient rechercher la compagnie amicale d’autres hommes au moins deux fois par semaine pour en retirer des effets positifs sur la santé, y compris une récupération plus rapide de la maladie.

Shea Emry est l’un des champions de la Fondation pour la santé des hommes au Canada et a fondé son propre organisme, Wellmen, afin de partager ce qu’il a appris, d’amorcer des discussions sur ce que les hommes éprouvent réellement et prendre part à un mouvement qui encourage les hommes à être plus responsables de leur santé.

En partenariat avec:

Comments